bienvenue sur le site qui fait découvrir les oiseaux aux grands comme aux petits
Découvrir les oiseaux et se divertir !
le Pouillot véloce, qui a inspiré le prénom de Pouyo
les oiseaux avec la boutique en ligne de Pouyo
BOUTIQUE
PUBLICATIONS
ARTS GRAPHIQUES
OUTILS EDUCATIFS
QUI SOMMES-NOUS ?
 
 
OUTILS EDUCATIFS
 
Photo de Traquet motteux
NOUS CONTACTER

haut de page

Vous êtes dans : Outils éducatifs > galerie photos

Les photos d'oiseaux par l'équipe Pouyo


La photo d'oiseaux avec Rodolphe Lesourd
La photo d'oiseaux avec Nadia et Renan Levaillant
La photo d'oiseaux avec Dominique Boullé

Durant ses premières années, Pouyo a eu recours à la collaboration de photographes animaliers talentueux pour illustrer ses fiches. Leurs noms sont donnés un peu plus bas, cliquables pour ceux dont les photos sont publiées par ailleurs sur Internet. Mais depuis le n°13, tous les clichés qui illustrent nos fiches sont le fruit de notre travail photographique.
Rodolphe Lesourd mène la troupe en mettant sa longue expérience de la photographie au service de l'ornithologie, lors de joyeuses expéditions naturalistes. Il y retrouve ses vieux complices Renan Levaillant, qui lâche de temps en temps ses jumelles d'observateur passionné pour saisir son appareil photo, et Dominique Boullé, notre naturaliste le plus complet, qui sait aussi manier le téléobjectif.
Nos photos sont aussi parfois les fruits de rencontres fortuites lors de promenades familiales. Le virus de la photographie a ainsi gagné les membres de nos familles, qui se sont révélés contributeurs occasionnels de Pouyo. C'est le cas de Sébastien et Gabriel, fils respectifs de Rodolphe et Renan, et de Nadia, épouse de ce dernier, qui apporte son sens de l'esthétisme aux photos d'oiseaux ou de paysages venant agrémenter les fiches publiées par Pouyo.
Notre galerie partage ces moments de joie naturaliste, faite de patience récompensée, d'opportunisme chanceux et de contemplation émerveillée du monde animal. Elle est articulée autour des saisons, mais vous pouvez retrouver les espèces présentées dans la liste alphabétique ci-dessous.
Notre photothèque est bien plus vaste. Vous recherchez des photos pour illustrer un projet pédagogique ? N'hésitez pas à nous contacter.


Autres crédits photographiques : Nathalie ANNOYE ; René DUMOULIN ; Jules FOUARGE ; Damien HUBAUT ; Jean-François LE BIHAN ; Paul-René MEFFRE ; Philippe PULCE ; Cécile RAMAEKERS ; Gregory SMELLINCKX ; Dominique TESTAERT



La galerie, c'est ici.

Liste alphabétique des espèces présentées :
Bihoreau gris - Bruant des neiges - Chardonneret élégant - Fuligule milouin - Gobemouche gris - Grand cormoran - Grèbe huppé - Huppe fasciée - Martin-pêcheur d'Europe - Mésange à longue queue - Pouillot de Bonelli - Traquet motteux - Tournepierre à collier - Vautour fauve

Le printemps

photo de grèbe huppé

Le Grèbe huppé,
saisi par un appareil monté sur un pied vivant.

Parc des Chanteraines (Hauts-de-Seine)

Au milieu des autoroutes, des lignes haute tension et des entrepôts, le parc des Chanteraines nous a souvent offert des rencontres enthousiasmantes. Ce jour-là, une belle lumière faisait flamboyer les huppes des grèbes, qui entamaient leurs gestes nuptiaux printaniers. Seul problème : ils évoluaient cachés par un rideau de hauts roseaux. Rodolphe s’est alors perché sur un banc providentiel, mais le trépied supportant son lourd 600 mm ne touchait plus le sol. C’est donc Renan qui s’y est substitué, à bout de bras ! Le Grèbe huppé est présenté dans le Pouyo n°28.

revenir au début de la galerie

photo de huppe fasciée

La Huppe fasciée,
une splendeur animale dans l'enfer industriel.

Etang de Berre (Bouches-du-Rhône). Photo : Rodolphe

Aéroport, raffineries, autoroutes… l’étang de Berre subit une énorme pression humaine, mais parvient encore à abriter des biotopes naturels remarquables qui accueillent de nombreuses espèces animales et végétales. C’est aux abords de l’un de ces lieux préservés, l’étang de Balmon, que nous avons rencontré ce splendide oiseau. Il est apparu au milieu du chemin que nous remontions et nous l’avons suivi pendant un bon moment, prenant les photos au fil de ses haltes à la recherche d’insectes dans l’herbe. Un seul regret : qu'il n'ait pas déployé sa huppe spectaculaire devant l'objectif.

revenir au début de la galerie

photo de mésange à longue queue

La Mésange à longue queue,
dans l'intimité d'un couple nicheur.

Parc Naturel de la Brière (Loire-Atlantique). Photo : Rodolphe

Renan avait repéré le manège de Mésanges à longue queue depuis un arbre esseulé vers un épais taillis d'aubépines et d'ajoncs. Nous avons fini par déchiffrer le parcours en zig-zag suivi par les oiseaux vers leur nid pour dérouter les prédateurs et nous en avons aperçu l'entrée au creux d'un ajonc. Les petits n'étaient pas visibles, mais il a suffit de pointer nos objectifs vers les perchoirs quasi-systématiquement pris pour étape par les parents pour faire de très belles photos. Beaucoup nous on servi à réaliser la fiche Pouyo n°25

revenir au début de la galerie

photo de grand cormoran

Le Grand cormoran,
le vert de l’œil sur le vert de l'eau.

Bruges (Belgique). Photo : Renan

Marins de réputation, les Grands cormorans s'aventurent pourtant en hiver le longs des fleuves ou sur les plans d'eau jusqu'au cœur des villes et bon nombre d'entre eux s'y attardent au printemps, voire se reproduisent loin des côtes. Celui-ci était sereinement posé sur son pieux - endroit prisé au vu de la masse de fientes - indifférent aux touristes visitant Bruges (indifférence réciproque, d'ailleurs). J'ai saisi les reflets métalliques de sa livrée et son bel œil assorti à l'eau du canal avec un simple 250 mm. Cette espèce est présentée dans le n°21 de Pouyo.

revenir au début de la galerie

L'été

photo de bihoreau gris

Le Bihoreau gris,
quand la vie sauvage se mêle au tourisme urbain.

Cordoue (Espagne). Photo : Rodolphe

Chasseurs plutôt nocturnes, trois ou quatre Bihoreaux gris pêchaient au pied du pont romain de cette ville andalouse qui enjambe la Guadalquivir, alors que l’après-midi estival battait encore son plein.
En promenade familiale et touristique, je me félicitai d’avoir emmené mon 300 mm, ce qui a offert à Pouyo une belle série de clichés et de quoi illustrer notre fiche Pouyo n°67.

revenir au début de la galerie

photo de pouillot de Bonelli

Le Pouillot de Bonelli,
la rencontre de deux familles au bord d'une route

Beauvezer (Alpes-de-Haute-Provence). Photos : Gabriel

En vacances dans la Haute Vallée du Verdon, j’ai d’abord repéré un chant inconnu, puis son auteur : le Pouillot de Bonelli, membre alpin du groupe des pouillots. Ses allers et venues nous ont menés à son nid, dissimulé dans une aubépine au bord de la route, heureu- sement peu passante. En nous tenant juste de l’autre côté de la chaussée, à quelques mètres, nous pouvions voir passer les parents avec la nourriture au bec, jusqu’à ce matin où toute la nichée s’est envolée à l’heure exacte où le soleil pointait ses rayons sur le talus (en encadré : l’un des petits), devant toute notre petite famille réunie pour l'occasion.

revenir au début de la galerie

photo de vautour fauve

Le Vautour fauve,
la nature brute au flanc des montagnes françaises

Vallée d'Ossau (Pyrénées-Atlantiques). Photos : Rodolphe

Didier, garde du Parc Naturel des Pyrénées - et accessoirement l'homme le plus gentil du monde - nous a emmenés à moyenne altitude par un étroit chemin caillouteux, dans deux véhicules, dont l'un chargé d'une livraison malodorante habituellement laissée sur les aires de nourrissage des vautours. Cette fois-là, Didier a semé les morceaux de moutons dans une prairie dégagée. Et le spectacle a commencé ! 10, 20, 50 vautours sont tombés du ciel et, après une brève hésitation face à ces touristes sagement assis à flanc de côteau, se sont disputés bruyamment le festin. Un souvenir inoubliable et une moisson de photos, dont celle-ci fit la une du Pouyo n°52.

revenir au début de la galerie

photo de gobemouche gris

Le Gobemouche gris,
élégant insectivore estival

Cadix (Espagne). Photos : Rodolphe

Alors que nous étions en vacances en Andalousie, notre petite famille en a croisé une autre, celle-ci ailée : Monsieur et Madame Gobemouche gris étaient très affairés à nourrir leurs trois petits et ne semblaient pas prêter attention au pacifique photographe qui les a saisis sous tous les angles. Leur plumage aux délicates mouchetures étaient joliment réhaussé par le roux de l'écorce du pin où ils évoluaient. Ceci a permis de compléter la collection des photos qui ont illustré le n°59 de Pouyo.

revenir au début de la galerie

L'automne

photo de bruant des neiges

Le Bruant des neiges,
une conjonction miraculeuse.

Ile d'Ouessant (Finistère). Photo : Renan

Je contemplais les jeux du soleil avec d’épais nuages gris, assis sur le rocher qui m’avait servi d’observatoire tout l’après-midi, quand une bourrasque a déchiré le ciel et abattu une dizaine de passereaux sur la plage. J’ai tout de suite repéré un oiseau très clair, aux forts contrastes noirs et blancs sur les ailes et la queue. Un Bruant des neiges, visiteur hivernant en provenance du Grand Nord ! Atterri à une trentaine de mètres, il s’est approché en explorant la lisière de la pelouse littorale, jusqu’à se laisser photographier par mon modeste 250 mm.

revenir au début de la galerie

photo de traquet motteux en automne

Le Traquet motteux d'automne,
une rencontre ordinaire qui devient mémorable.

Parc national de la Doñana (Andalousie, Espagne). Photo : Renan

Ce Traquet motteux nous attendait au détour du chemin de bois sur pilotis où nous avancions. Même si le photographier est fréquent à l'automne, nous avons commencé à lui tirer le portrait à distance. Il nous observait calmement, perché sur sa pomme de pin et apparemment aussi fasciné que nous, ce qui nous a encouragés à nous approcher progressivement, jusqu'à deux mètres de l'oiseau ! Ce n'est qu'au passage d'autres marcheurs, pourtant derrière nous, qu'il a daigné retourner dans les hautes herbes. Comme s'il avait voulu nous offrir une séance exclusive de complicité entre le photographe et son sujet. Inoubliable.

revenir au début de la galerie

photo de tournepierre à collier

Le Tournepierre à collier,
avec la complicité de la mer montante.

Ile d'Ouessant(Finistère). Photo : Rodolphe

Au fil des ans, nous nous sommes aguerris à la photographie animalière, en variant les destinations de nos sorties ornithologiques et en investissanr dans du matériel, mais nos plus grands progrès tiennent avant tout de la patience. Ainsi, nos plus belles photos d'oiseaux des rivages ont été réalisées à marée montante, alors que nous patientions plusieurs heures assis sur les rochers. La mer complice rabat progressivement les oiseaux vers nous, et nous les saisissons de très près sans qu'ils ne s'alarment. Le Tournepierre à collier est présenté dans le Pouyo n°31.

revenir au début de la galerie

photo de martin-pêcheur d'Europe

Le Martin-pêcheur d'Europe,
quand la chance souffle dans le bon sens.

Camargue (Bouches-du-Rhône). Photo : Renan

Le photographe animalier amateur peste souvent contre les éléments qui se liguent pour lui faire rater une photo. Pourtant, ce jour-là, mon matériel n'était même pas installé derrière les meurtrières d'un observatoire, car nous admirions fascinés les rainettes agglutinées sur les arbres à l'entrée de l'abri. J'ai vu passer un éclair bleu qui s'est matérialisé en ce splendide oiseau sur une tige de roseau. Déjà quasi-résigné à ne pas être prêt à temps, j'ai quand même déplacé mon trépied, positionné l'objectif, fait mes réglages, et finalement pris une demi-douzaine de photos avant que mon complaisant modèle ne reparte d'où il venait.

revenir au début de la galerie

L'hiver

photo de chardonneret élégant

Le Chardonneret élégant,
l'excentricité dans nos jardins d'hiver.

Un jardin du Val-d’Oise. Photo : Rodolphe

Parmi les habitués des mangeoires en hiver, les Chardonnerets élégants font figure d’originaux. Déjà pour leurs couleurs vives et bariolées, mais aussi pour leur flegme étonnant comparé aux autres passereaux. Leurs mouvements sont moins saccadés que ceux des autres convives des mangeoires, et lorsqu’un danger effarouche ceux-ci, les chardonnerets semblent attendre que la menace se précise avant de décoller à leur tour. Enfin ces jolis oiseaux ont leur friandise bien à eux : la graine de Niger. Le Chardonneret élégant est présenté dans le Pouyo n°43.

revenir au début de la galerie

photo de fuligule milouin

Le Fuligule milouin,
hôte hivernal bariolé de nos plans d'eau.

Parc du Marquenterre (Somme). Photo : Renan

Contrairement à ce que beaucoup croient, l'hiver est très riche en observations ornithologiques. Nos latitudes accueillent en effet de nombreux oiseaux septentrionaux qui fuient le gel du Grand Nord. C'est le cas des canards hivernants, dont les espèces se distinguent facilement, en tout cas chez les mâles qui affichent des couleurs contrastées. Ce Fuligule milouin faisait miroiter son beau plumage roux, gris et noir dans la lumière rasante hivernale, idéale pour cette photo ! Cette espèce est présentée dans le Pouyo n°26.

revenir au début de la galerie

photo d'étourneau sansonnet

L'étourneau sansonnet,
bijou raffiné de l'hiver.

Mont Valérien (Hauts-de-Seine). Photo : Rodolphe

Cette espèce est présentée dans le Pouyo n°20.

revenir au début de la galerie